Un petit concours, ça vous dit ?

Avec la bienveillante complicité des éditions du Seuil Jeunesse, je vous propose un petit concours pour gagner 3 exemplaires de mon dernier livre paru, "Contes d'un roi pas si sage".
Le roi Artégan, dans le conte premier, souhaite allonger ses journées pour rendre son peuple plus heureux.
Je vous propose d'écrire en quelques lignes, ce que vous feriez si vous disposiez de deux heures de plus par jour. Je choisirai, en famille, les réponses les plus originales, les plus drôles, les plus poétiques aussi.
J'attends vos propositions avec impatience...allez, hop !!
ET.... n'oubliez pas de me donner votre adresse postale au cas où... sur ma messagerie...ici  ...


11 commentaires:

  1. Avec deux heures de plus par jour :
    - je me lancerai des défis cuisino-cooking plusieurs fois par semaine
    - puis je mangerai (seule ou accompagnée) mes créations avec ma plus grosse paire de chaussettes devant un bon film (pour rattraper mon retard en sorties ciné)

    Ou alors peut-être que je ne ferai rien (car comme disais quelqu'un...ne rien faire, et le faire bien, c'est tout un art ! )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d''avoir participé, Clara !! I faudra me donner votre adresse postale au cas où !!

      Supprimer
  2. Deux heures de plus...
    Je m'installerais en tête à tête avec mon chat, dans le jardin au soleil et là, sérieusement, solennellement je lui dirais :
    Maintenant, chouchou, tu as deux heures pour me dire ce que tu veux, je t'écoute..." Et elle me répondrait et on pourrait enfin discuter en se prélassant au soleil. On s'amuserait aussi, on en profiterait parce que deux heures, ça passe vite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir participé, Claire !!! des bisous !!

      Supprimer
  3. Ah ! Si j'avais deux heures de plus chaque jour... Deux heures libres, à partager, ou à déguster seule, selon le temps et l'humeur. Il y aurait mille façons de les occuper. Aller marcher en forêt, faire des collages avec ma p'tite fée... Lire. Lire au chaud. Lire au frais. Sous les dentelles de feuilles, dans un bon fauteuil, au milieu des pâquerettes, sous ma couette, au bord de l'eau... Je peux trouver encore plein d'idées mais comme je suis marmotte ascendant koala je pense que j'en profiterais souvent pour DORMIR.

    RépondreSupprimer
  4. Deux heures de plus par jour mais c'est mon grand rêve ! Je ferai un peu de méditation et beaucoup de lecture. Tous les deux sont des prétextes aux voyages immobiles ! Et les voyages forment la jeunesse comme on dit ;) Jeune je resterai dans ma tête et dans mon coeur.

    RépondreSupprimer
  5. Si j'étais Artégan, et que le Soleil et la Lune réconciliés se soient accordé deux heures de pas de danse, deux heures qui ne soient ni jour ni nuit, alors j'irais. Par les chemins, j'irais. Je ne ferais rien. Rien vraiment, rien particulièrement. J'irais le nez au vent, je humerais le temps. Je poserais mon arrière-train sur les pierres plates et j'apprendrais les étoiles, les nuages et les bleus du ciel. Je glisserais mes pieds sous l'onde des ruisseaux et je jouerais avec la fraîcheur de mes orteils. Je me hisserais sur la pointe des pieds et je regarderais les jardins, le mien, celui du voisin, celui encore plus loin. J'arroserais les pensées, je désherberais les soucis. J'oublierais des livres sur les bancs publics, bancs publics, bancs publics. Je me tairais. J'observerais. Je prendrais le temps de respirer de toute ma peau, de tous mes yeux. Et je sourirais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir participé!! Pensez à me laisser vitre adresse surtout !!

      Supprimer
    2. Ce n'est que moâ Ghislaine, Gaëlle ze Frogazelle Bel Gazou qui gazouille !

      Supprimer
    3. ah!! coquine!!! :)
      je suis contente que tu sois venu par ici, surtout avec ton beau texte !!

      Supprimer
  6. La participation de Monique M.
    Si j'avais 2h de plus par jour...
    j'aimerai que ces 2h ne soient jamais les mêmes. J'aurai alors l'impression réelle de vivre pleinement ce petit plus !
    Parce que pour un soir de théâtre, j'ai appris un court passage d'un livre de Karen Blixen. Les Contes Gothiques. Pas un monologue, mais ça pouvait passer pour...
    Ne me reste que des bribes ce soir, mais bien au fond de moi, l'idée s'est installée, a fait son nid, et n'est plus jamais partie. Il suffirait que je retrouve le livre, la page, et tout reviendrait.
    L'essentiel étant:
    " oui tu vois Marcus, c'en est fini, je ne veux plus être une seule et même femme... Je veux être plusieurs femmes à la fois... "

    RépondreSupprimer