Du nouveau...

... sur la page des ressources pédagogiques... c'est ici !

Pour Noël...

"Contes d'un roi pas si sage" figure dans la sélection du blog " la mare aux mots". Et vous noterez que je suis en très très bonne compagnie. Je suis émue et flattée...


Pour en savoir plus, c'est par ici....


Prochain album...

C'est ainsi que les éditions du Seuil Jeunesse annoncent la sortie de "La poupée de Ting-Ting"...



Les dédicaces...

... c'est du sérieux! Les enfants attendent et guettent les mots qui se forment à la pointe de mon stylo....pas question de les décevoir... Alors, je m'applique !! La preuve !


Premier salon du livre....

à Seysses, près de Toulouse. J'y dédicacerai mes albums samedi .Vendredi, je rencontrerai les classes de l'école Paul Langevin... Je vous raconterai ça très vite...



 

Mieux vaut en lire !!

Dimanche 23 novembre, je dédicacerai mes albums au salon "Mieux vaut en lire", à Pechbonnieu... On s'y verra?


Des nouvelles de "OUF!"

Mon projet avec Tom Schamp avance... notre arbre grandit, grandit...
Cette fois-ci, Tom a opté pour des images peintes sur des planches de bois. Cela donne une matière incroyable, profonde, vivante à ses images. L'histoire retrace les hasards successifs qui mènent un être vivant de sa naissance à l'âge adulte. Du gland égaré par l'écureuil jusqu'au chêne centenaire qui a la chance d’accueillir une balançoire, on tremble, on s'inquiète mais OUF! tout se passe bien pour notre héros de bois... (sortie prévue mi-2015)


Elle s'appelle Ting-Ting...

Il y a longtemps, quand l'écrivais des contes pour Wakou, on m'avait demandé d'écrire une histoire qui traite de la mort d'un animal. De nombreuses familles avaient écrit à la rédaction pour faire part de leur détresse et de leur difficulté face à ce sujet complexe et délicat. J'avais alors écrit un conte "Loïc et les galets de la plage". L'histoire d'un fils de marin dont la chienne, Galette, venait de disparaître. Ce conte m'avait valu un courrier nombreux et émouvant. Depuis, bien sûr, des ombres planaient sur mes histoires. Des absences plus ou moins explicitées. Mais je n’avais jamais évoqué la mort d’un personnage. La douleur, le deuil qui en découlent.
Petit à petit, j'ai ressenti cela comme un refus d'obstacle. On ne peut pas écrire pour les enfants sans aborder ce sujet. Ne nous y trompons pas. Je n'aime pas les livres médicaments. Je n'aime pas aborder un texte par le thème. C'est le personnage, son destin, ses envies, ses rêves qui me guident. Cela fait des années que j'explore les relations familiales. Dans mes textes, les générations se croisent, cohabitent. Les grands-parents sont très présents et montrent le chemin, partagent leur sagesse et leur courage.  Les parents, quant à eux, plus en prise avec la réalité du quotidien, font face aux difficultés, aux choix, au travail. Oui, mais nous savons bien que la vie est parfois ingrate et dure. La maladie, les accidents peuvent frapper une famille. Je cherchais l’occasion, le prétexte et je l’ai trouvé. Dans le film « In the mood for love », un personnage conseille à un autre de dire sa peine dans le creux d’un tronc… 



La parole, le secret confié, le fait qu’il s’agisse d’une tradition chinoise, voilà le petit caillou autour duquel j’allais écrire mon histoire. Il fallait une famille, un deuil, de qui? du père? de la mère? écrire c'est explorer des chemins que, parfois, l'inconscient nous ouvre… 
Et l’écriture de « la poupée de Ting-Ting » a commencé. Des choix « techniques » m’ont posé question pendant de nombreux mois. Ecrire en « je », peut-être… non, finalement, l’esprit de l’enfant m’enfermait trop… j’avais besoin de plus d’ampleur. J’ai opté pour une approche très intime, au plus près du ressenti de l’enfant mais vu de ma hauteur. Cela m’a permis de dresser en filigrane trois portraits de femmes à trois âges de la vie : Ting-Ting, sa mère et sa grand-mère. 






Le travail, le façonnage des poupées, le repiquage du riz, l’entraide, la cuisine donnent un relief quasi ethnologique, social à l’histoire. J’aime que les racines de mes personnages s’enfoncent loin dans une terre, dans une culture. Qu’elles explorent mythologies et cosmogonies. Qu’elles se colorent des paysages, qu’elles soient parfumées des fleurs de ce sol, qu’elles vibrent des animaux qui y vivent. Le dépaysement offre un décalage, un temps indifférencié permet l’universalité. Ce que j’ai dit là, dans ces rizières, j’aurais pu le dire autrement et ailleurs mais Ting-Ting et sa poupée se sont imposées à moi. Je les aime.

L’album, illustré par Régis Lejonc sortira en janvier 2015 aux éditions du Seuil. Je suis sous le charme du regard de cette fillette, si profond, si triste et en même temps si enfantin. La création, le travail éditorial s’est réalisé avec beaucoup de fluidité, de simplicité. Comme une évidence. J’espère que notre histoire saura vous émouvoir.


Pour mes amis organisateurs de salons...

J'ai toujours eu un peu de mal avec mon image... à mon âge, je devrais avoir réglé ça mais non...
Du coup, depuis des années, quand on me demande une photo pour un salon, je propose toujours la même. Alors voilà... amis organisateurs de salons, fêtes et autres festivals du livre, je mets aujourd'hui à votre disposition deux nouvelles photos... servez-vous !!



UN PETIT BONHEUR...

Le petit bonheur des salons, fêtes ou festivals du livre, ce sont les rencontres, bien sûr... Je voudrais dire ici quelques mots de la délicieuse Elise Gehin dont j'ai fait la connaissance à Aspet, au cours de la "Halte nomade"... J'aime son travail , très graphique très drôle  et quasiment conceptuel...

Ils en ont de la chance, les petits élèves des écoles du coin... ils l'ont pour eux tous seuls pendant deux mois. Elisa y est en résidence... Pour en savoir plus sur ses albums, c'est par ICI...


Un grand merci à Martine Tatger, la libraire de "des livres et délices" de Cazères qui a animé notre table ronde en grande amoureuse de la littérature de jeunesse...

à vos agendas !

Voici quelques dates pour cette fin d'année 2014 et début 2015...
Tout d'abord, j'ai l'immense joie d'être invitée dans mon village natal, à Aspet, dans le piémont pyrénéen. On clique sur l'image pour en savoir plus! Qui a dit que nul n'était prophète en son pays ?


Du 17 au 21 novembre, je serai au salon du livre de Pechbonieu à l'invitation de la communauté de communes. 

Les 28 et 29 novembre, je rencontrerai les jeunes lecteurs de la médiathèque de Seysses.

Les 23, 24, 25 et 26 janvier 2015, je serai au festival du livre de jeunesse de Saint-Orens.

Le jeudi 12 et vendredi 13 mars, c'est la médiathèque de Blagnac qui m’accueillera et enfin, en mai, ce sera Cazères et Montauban... Nous avons le temps d'en reparler !  

J'espère que nous aurons l'occasion de nous rencontrer ! D'accord ? 







Les enfants ont du talent !!

Voici les pages du livre des peut-être et du livre des si écrits par les élèves de l'école Ernest Renan... parfois, je trouve leurs idées tellement géniales que je me sens un peu... comment dire... jalouse...!
Ils ont travaillé sur les contes du patrimoine et sur mes albums. Ils ont bien mélangé et voilà le résultat...
Cliquez sur l'image! ... allez, allez!




Arbalivre ....le retour !!

Si le dimanche 17 août, vous êtes dans le piémont pyrénéen, plus précisément dans le Comminges, et très exactement à Arbas, près d'Aspet, venez donc me voir. J'y serai !! Et pas toute seule... Pour le programme, cliquez sur l'image !!

Place du Capitole...

Depuis plusieurs années, les classes des "quartiers" de Toulouse se donnent rendez-vous place du Capitole pour exposer leur travail... C'est l'occasion de montrer ce qui a été réalisé dans le cadre des projets menés dans les écoles des quartiers Nord, du Mirail, d'Empalot, de Bagatelle... Voici quelques photos de ce qui été fait suite à ma rencontre avec les élèves de l'école Ernest Renan...  Bravo à eux et à leurs adorables maîtresses...



Bonne nouvelle !

J'ai appris récemment que mes trois albums parus chez Milan, illustrés par mon complice Tom Schamp vont être réédités au printemps 2015... Cela faisait quelques mois que je recevais des message me demandant comment les trouver... eh bien voilà... nouvelle couverture, nouvelle maquette... Je suis ravie de savoir que mes jeunes lecteurs auront à nouveau le loisir de sourire de nos pages loufdingues !

Lecture et dédicace...

Samedi 14 juin, à l'espace Milan, à Toulouse, je lirai le premier conte de mon recueil " contes d'un roi pas si sage", intitulé "du temps apprivoisé"...avant de dédicacer mes albums...
J'ai un trac fou ! Alors il va falloir venir nombreux pour m'encourager ... je compte sur vous !

Sur France Bleu Berry ...

Krystel Jacob parle de mon livre " Contes d'un roi pas si sage"... à écouter ici...



Retour de classes...

Il y a quelques jours, dans le cadre du salon de Montauban, plus récemment à  l'école Bastide de Toulouse, des bouilles épanouies m'ont accueillies. Tout était prêt. Tout le monde savait pourquoi j'étais là, tout le monde m'attendait, connaissait mon nom, avait lu mes livres... c'était extra. Entendons-nous bien, il ne s'agit pas là d'une crise d'ego. Je n'en suis pas encore là, heureusement. Non, c'étaient de bons moments à vivre parce qu'il était question de rencontre et de partage. J'adore quand les classes ont mené un projet d'écriture à partir de mes textes. On peut se parler comme entre artisans des mots. Quand je leur fais part de mes difficultés, cela fait écho aux leurs. On se comprend. Je dis ce qui est réussi à mon sens, fais des suggestions et parfois, je dis quand ça ne fonctionne pas et pourquoi. Je parle du choix des mots, du rythme de la phrase, de ce qui  est dit. Je sens que les enfants sont particulièrement attentifs dans ces moments-là. Il ne faut pas les prendre pour des lutins maladroits. Ils méritent qu'on leur dise la vérité. Il faut y mettre toute la bienveillance du monde, voilà tout.



Encore...

... une bien jolie critique sur le net ...
Les mots-clés me font drôlement plaisir : Philosophie, réflexion, sagesse...
On clique sur l'image...allez, allez !!

Bientôt...

Le salon de Montauban...
J'y serai le samedi 17 et le dimanche 18 mais avant, je rencontrerai plusieurs classes... je vous en parle bientôt, d'accord ?
Pour connaître le programme du salon, cliquez-donc sur l'image...


Ricochet...

Cela fait des années que, dans le cadre de mon travail de formatrice, je consulte régulièrement le site "Ricochet". C'est une source d'information précieuse, toujours très documentée, claire et bien organisée. Et voilà que ce site qui m'est si cher, consacre un article à mon dernier livre paru. J'en suis très émue car Danielle Bertrand, l'auteure de cette critique semble être allée très loin dans la compréhension de mon propos. La preuve : L’exemplarité des personnages - le jardinier, le pêcheur, le roi, la reine, l’astronome - attache l’enfant, n’importe lequel, à tout ce qui fait la vie humaine : la filiation, le lien avec le cosmos dans un espace-temps donné d’où le sentiment d’universalité de ces histoires pour les petits princes (et princesses) d'aujourd’hui. " . 
Pour en savoir plus, cliquez-donc sur l'image ! 



Euh.....et le concours alors ?

J'ai oublié de donner les noms des gagnants de mon petit concours... Tout le monde se lève donc pour féliciter Monique, Claire et Odile....Bravo à elles et merci aux éditions du Seuil de m'avoir soutenue dans cette initiative nouvelle pour moi !

Mon petit roi est dans la mare !!

Un très joli article sur le blog " La mare aux mots" . Je suis ravie que la que "la beauté de l'objet" y soit soulignée. Merci à Gabriel, blogueur compétent et déterminé dans sa défense de la litté jeunesse...
Si vous voulez y aller voir, c'est par ici ... ( on clique sur le joli bandeau... allez, hop !)

Ecrire, écrire, écrire...

Avec la ligue de l'enseignement du Tarn et Garonne, dans le cadre du Salon du livre de Montauban, je participe à l'opération du "livre numérique". On m'a demandé d'écrire des "lanceurs" de texte...
Voici ma proposition pour le CE1: 

Un château pour le Roi Tipois

Il était une fois un petit roi pas plus grand qu’une noix, à peine plus gros qu’un petit pois. Tout le monde l’appelait Tipois. Vous comprenez pourquoi. Un jour, ce petit roi (pas plus grand qu’une noix, à peine plus gros qu’un pois), rencontra un magnifique scarabée bleuté.
-Qui es-tu ? demanda le gros insecte à notre petit roi, plutôt impressionné.
-Je suis le roi Tipois, répondit le petit roi. Tu ne me connais pas ?
Mais le scarabée lui éclata de rire au nez.
-Mon pauvre Tipois, un roi sans château, on n’a jamais vu ça. Et le scarabée s’envola.

Le petit roi réfléchit longtemps à ce qu’il venait d’entendre. Il n’avait pas de château ? Eh bien il en aurait un…

Et..hop... un petit film d'animation ... Avec notre accent, le charme est au rendez-vous !

Il court, il court, le petit roi...

Les vraies libraires sont de précieux passeurs de livres...en littérature de jeunesse, cette grande abandonnée des médias, leur rôle est essentiel. Ils font tant pour nous, auteurs et illustrateurs...Ils nous lisent,nous reçoivent et nous font connaitre... Un grand merci à la librairie Tirelire de Toulouse pour cet article sur mon petit roi. 

Un petit concours, ça vous dit ?

Avec la bienveillante complicité des éditions du Seuil Jeunesse, je vous propose un petit concours pour gagner 3 exemplaires de mon dernier livre paru, "Contes d'un roi pas si sage".
Le roi Artégan, dans le conte premier, souhaite allonger ses journées pour rendre son peuple plus heureux.
Je vous propose d'écrire en quelques lignes, ce que vous feriez si vous disposiez de deux heures de plus par jour. Je choisirai, en famille, les réponses les plus originales, les plus drôles, les plus poétiques aussi.
J'attends vos propositions avec impatience...allez, hop !!
ET.... n'oubliez pas de me donner votre adresse postale au cas où... sur ma messagerie...ici  ...


Sous le feuillage...

...un bien joli blog qui donne des conseils de lecture aux grands et aux jeunes lecteurs... et vous savez quoi ? On y dit des choses bien gentilles sur mon petit roi !!



Vous connaissez le blog ENFANTIPAGE ?

et bien il se trouve que Anne Loyer y a écrit un très bel article sur mon petit roi...
C'est par ici....


Un arbre pour Ghislaine....

C'est le titre de l'album magnifique que m'ont offert les élèves des classes de CLIN de Toulouse. Ces classes accueillent des enfants qui ne parlent pas encore le français... Je suis tellement heureuse de savoir que mes textes les y aident un peu...

Au mois de mars...j' apprends à lire !!

Je crois avoir déjà dit ici à quel point j'aime travailler pour les magazines de jeunesse... Ce moi-ci, dans le numéro de "J'apprends à lire", vous pourrez découvrir mon histoire "L'école des petits épis", illustrée par Magalie Clavelet. 



Les petits des animaux de la ferme font d'incroyables progrès. Et savez-vous pourquoi? parce que leur maîtresse est une tortue! Elle explique si lentement, que tout le monde comprend....Un petit texte en guise de fable pour faire l'éloge de la lenteur et de la patience...

Une critique ... comme on les aime !!

Livres-hebdo consacre un article à Mon petit roi... ce qui me touche le plus dans ces quelques lignes, c'est que mon propos a été compris. Oui, ces trois contes de sagesse sont une invitation à la réflexion philosophique sur la vie. Il ne s'agit pas ici de morale. La question n'est pas de trancher entre le bien et le mal mais de regarder en soi pour reconnaître ce qui nous trouble, nous agite, nous bouleverse. Les sociologues regrettent souvent que les adolescents ne sachent pas mettre de mots sur leurs sentiments... je suis sûre que la littérature de jeunesse peut les y aider...à condition qu'on la respecte et qu'elle ne fasse pas l'objet d'ostracisme idéologique, de censure ou de malveillantes rumeurs.


En librairie le 20 février...

J'ai l'immense plaisir de vous présenter sa majesté le Roi Artégan. Jeune souverain d'un pays prospère, il est le héros de mes trois contes de sagesse, illustrés magnifiquement par Clémence Pollet.
Artégan a tout pour être heureux, tout sauf peut-être une once de sagesse...
Comment le soleil peut-il se coucher au mépris de son autorité?
Comment  le royaume voisin peut-il édifier une tour plus haute que la sienne?
Comment préserver son cher enfant du moindre danger?
En restant à l'écoute de son cœur et des conseils de ceux qui l'aiment, Artégan finira par découvrir que l'impatience, l'envie et la peur sont les pires conseillères des rois....