Das ist für mich eine große Freude !!

C'est pour moi une grande joie.
Jusqu'à présent, mes albums ont été traduits en Néerlandais, en Italien, en Espagnol et en Grec. C'est merveilleux mais légèrement frustrant puisque je ne parle aucune de ces quatre langues, à part une lichette d'Espagnol grâce aux chansons de Paco Ibanez que je chantais il y a fort longtemps.
Je me débrouille bien en anglais, de mieux en mieux d'ailleurs grâce au numérique qui permet de choisir la VO quand je regarde des films ou des séries.
Mais la langue que j'ai apprise, que j'ai pratiquée, que j'ai aimée c'est l'allemand. Quand j'étais adolescente, l'office franco-allemand pour la jeunesse organisait, pour mon lycée, des échanges avec une petite ville du Baden Wurtenberg, Tuttlingen. J'y suis allée souvent et j'ai fini par prendre l'accent souabe quand je parlais allemand.
- Allez dans le Nord, Ghislaine, me disait mon prof.

J'espérais qu'un jour, j'aurais la chance qu'un de mes albums soit traduit dans cette langue que je comprends même si, faute de la pratiquer, les réflexes sont moins rapides, désormais. Voilà, c'est chose faite. Je le dois à Tom Schamp qui a rencontré une éditrice passionnée de la maison BOHEM VERLAG. La traduction est fluide, les rimes et le rythme sont respectés, et en plus, un magnifique travail a été réalisé sur la couverture.


Das ist für mich eine große Freude !!

Si vous lisez l'allemand, allez cliquer par ici. J'ai rarement lu une présentation aussi juste de mon travail. Je suis heureuse que cet album contribue à la reconnaissance du magnifique talent de mon ami Tom. 

Bon, tout cela est déjà incroyable et heureux.
Mais ce n'est pas tout. Ils aiment vraiment notre album. Vraiment ! Au point de lui consacrer la déco de leur stand à la foire internationale de Francfort.


Et c'est mon image préférée qui a été choisie ! J'adore ces lampions joyeux qui clôturent le livre !

Et enfin, pour terminer, un article du Münchner Merkur où notre album est qualifié de Schatz... c'est à dire de trésor... rien moins...


Bon j'arrête là ma petite virée outre-Rhin... et je retourne à ma modestie coutumière. ( je blaaaague ! )

Aucun commentaire:

Publier un commentaire