Et de deux !!

J'avoue. Nous avons récidivé. Mais c'était tellement agréable la première fois que nous n'avons pas pu nous en empêcher.
Je vous raconte. Au printemps dernier, j'étais dans une petite école au pied du Vercors. Les enfants me posent la question fréquente (et angoissante parfois) :
- Quel est le titre de votre prochain livre?
Moi, plutôt contente, j'annonce : " J'veux pas y aller!" et j'ajoute sentencieuse (oui, quand on a été enseignante, c'est un vieux réflexe) : A votre avis, il parle de quoi ? 
Et là, une clameur s'élève, va ricocher sur le tableau noir et rebondit sur le vieux parquet ciré :
DE L'ECOLE !! 
Moi, un peu contrite : Euh...non. 
Et là, à mon grand soulagement:
DE LA PISCINE ALORS ! 
La maîtresse : Oui, ici, vous savez, on préfère le ski à la natation... 

Bon, bon, bon.
De retour chez moi, j'appelle Csil et hop...la machine est en route!
Les petits personnages qui ne voulaient pas aller à la piscine, les voici aux prises avec l'angoisse de la rentrée. Il va sans dire que j'y ai mis beaucoup de moi-enfant et de moi-maîtresse. Et le talent de Csil a fait le reste !

Seulement quand on écrit un deuxième album (vous noterez que j'ai dit deuxième et pas second) avec les mêmes personnages qui font leur mauvaise tête, il faut trouver un titre qui soit disponible, qui fasse le lien avec le précédent et qui donne envie d'ouvrir le livre. 
C'est là qu'intervient un ami précieux : Rémi Courgeon. Un soir, après un tajine de poulet aux citrons confits, nous parlons de nos projets respectifs. Il nous raconte son merveilleux Passion et Patience (qui sort en octobre chez Milan)...





... et je lui parle de notre projet qui était déjà en très bonne voie. Et de ce brainstorming amical, culinaire et joyeux, jaillit l'idée: Il faut l'appeler : NON ! J'IRAI PAS !
Merci Rémi !

Et voilà !!

J'ai dédié ce livre à tous "les enfants qui m'ont un jour appelé Maîtresse"... et ils sont nombreux !!
Un grand merci aux éditions Frimousse qui nous ont accompagné en douceur et en gentillesse dans cette belle aventure !




Aucun commentaire:

Publier un commentaire